Ça y est nous sommes le 11 mai 2020, date de la fin du confinement ! J’avais envie de vous partager mon ressenti sur ces 2 derniers mois, les changements que ça a pu opérer en moi, sur les autres et avec les autres.
Je sais que beaucoup on eu du mal avec le confinement mais je dois avouer que personnellement , ça m’a au contraire fait un bien fou… On vit une vie à 100 à l’heure, on nous pousse aussi à avoir cette vie : travailler, consommer lors des moments de répits, retravailler et consommer à nouveau. J’ai adoré vivre en slow life et profiter des choses de la vie quotidienne qu’on doit malheureusement négliger pour payer les factures ou pour consommer à tort et à travers : la cuisine fait-maison, les moments si précieux en famille, le jardinage, etc.

Changement d’alimentation

J’adore cuisiner mais j’ai pris encore plus de plaisir à faire ce dont je voulais, sans avoir peur de ne pas avoir le temps ou de manger trop tard. Nous avons aussi décidé de ne plus manger de viande à la maison, nous en mangeons encore un peu parfois à l’extérieur. Nous ne mangeons quasiment plus de produits laitiers aussi. Nous avons décidé tout cela vers janvier mais le confinement nous a permis de revoir totalement nos habitudes alimentaires, habitudes pas toujours faciles à changer. Heureusement Internet regorge de pépites culinaires dans ce milieu.

Renouer avec la nature

J’ai toujours été intéressée par le jardinage sans vraiment me lancer : pas le temps et je ne savais pas par où commencer, etc. J’ai la chance d’avoir un voisin passionné par cela, on a longuement discuté (à plus d’un mètre de distance, ne vous en faites pas!) Il m’a donné pleins de conseils et même des pieds de tomate hihi, j’ai pu relancer la pousse de mes aromates qui faisait tristement la tête après les avoir oublié toute une nuit dehors, oups. J’ai vraiment adoré cette expérience, et j’ai encore plus hâte de déménager pour planter pleins de choses sur notre (je l’espère) futur balcon !

Se rendre compte de la chance que l’on a

Avec le confinement, je me suis rendu compte des choses qui nous paraissaient banales et qui pourtant sont un luxe pour certaines personnes : aller boire un verre, aller au restaurant, aller au cinéma, etc. Ce sont des choses que nous faisions, de façon banale mais énormément de personnes peinent à joindre les deux bouts et ces plaisirs sont un luxe pour eux. C’est une réelle de chance de pouvoir vivre comme cela…

Relativiser

J’ai toujours été quelqu’un qui prenait la vie du bon côté mais j’avoue que depuis mon arrivée dans la vie adulte, je stresse beaucoup plus : penser aux impôts, appeler la CAF, prendre rendez-vous chez le vétérinaire, remplir tel et tel dossier, séparer vie personnelle et vie professionnelle, etc. Tout cela m’angoissait énormément ! J’ai donc décidé de faire appel à une coach de vie lors de ce confinement, ça m’a vraiment aidé, j’ai ouvert les yeux sur pleins de choses. J’ai appris à mieux m’organiser et à séparer la vie pro de la vie perso, pas toujours facile quand on travaille de la maison… Je vous en parlerai dans un article dédié si ça vous intéresse. Mais cette expérience m’a vraiment aidé à trouver un nouveau rythme, un rythme qui me correspond vraiment plus, j’ai toujours pensé adorer la liberté, ne vouloir aucune contrainte et pourtant, c’est justement le cadre qui me rassure et qui me permets d’être productive.

J’avais aussi un petit défaut dont j’ai un peu honte haha. Lorsque je prenais des pauses, j’allais souvent sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, et je tombais sur des choses qui ne me plaisaient pas forcément et je me prenais pour une héroïne des temps modernes à débattre des heures et des heures avec des inconnus butés. Je continuerai de me battre pour les causes qui me tiennent à cœur mais je ne veux plus perdre de temps avec des personnes qui n’ont aucune envie de débattre et qui sont juste là pour déverser leur haine. Cette mauvaise habitude m’énervait au plus haut point ! Je suis quelqu’un d’hypersensible qui prend les choses (beaucoup) trop à cœur, j’étais donc triste et énervée, impossible de me reconcentrer après ça. Malheureusement certaines personnes ont des idées arriérées, ce n’est pas avec quelques commentaires qu’ils pourront revoir leur façon de penser alors autant les laisser et relativiser…

Économiser

Nous aimerions acheter une maison d’ici quelques années avec Maèva, on essayait donc de mettre de l’argent de côté sans réellement changer nos habitudes. Nous ne sommes pas très dépensières de base, nous achetons nos vêtements dans des friperies, nos loisirs ne sont pas très coûteux, nous connaissons les bons plans pour économiser mais on aimait, par exemple, beaucoup (trop ?) manger au restaurant ou se faire livrer des choses. Ces deux derniers mois nous ont permis de voir l’économiser réalisée ! Personnellement, j’ai pu mettre 150€ de côté supplémentaire soit tout de même 1800€ à l’année ! Je sais que beaucoup d’entre vous, on vu leur budget courses explosé lors du confinement, ici avec notre changement alimentaire, nous n’achetons donc plus de viande et nous avons le temps de faire plus de choses maison, nous essayons aussi de consommer un maximum de saison, notre budget courses a donc considérablement diminué.

Me conforter dans ma manière de consommer

Comme je vous l’ai indiqué nous n’achetons nos vêtements de seconde main avec Maèva, nous cherchons un nouvel appart et nous avons décidé de le meubler un maximum avec des objets de seconde main (notre appart actuel est meublé). C’est vraiment quelque chose qui nous tient à cœur… Les économies réalisées ne seront pas négligeables et cela correspond davantage à notre façon de consommer.

Ne plus avoir “peur” de dire non

Je me suis aperçue qu’avant le confinement, j’avais tendance à facilement dire “oui” pour des choses dont je n’avais pas forcément envie, je culpabilisais à l’idée de refuser d’aller boire un verre avec des amis, par exemple. J’ai finalement compris que c’est parce que je me sentais vraiment bien chez moi, nous sommes tous différents et je sais bien que pour certains c’est important mais je n’éprouve pas plus de plaisir que ça à consommer à l’extérieur, j’adore recevoir mes amis à la maison, prendre l’apéro ensemble, les inviter à manger ou même les inviter pour le goûter et faire des choses maisons (coucou trésor). Bien entendu, j’adore aller au restaurant mais j’aimerais que ça devienne un plaisir et non plus quelque chose de commun, c’est une véritable chance de pouvoir se faire plaisir de cette façon. Je pense qu’aujourd’hui, je n’aurai plus peur de refuser et de proposer autre chose à mes amis.

Ma relation avec les autres

Dire “non” aux sorties est une chose mais j’adore voir mes proches ! J’aime Maèva, ma famille et mes amis par dessus-tout mais j’ai l’impression qu’on a tendance à toujours repousser les choses, pris dans le tourbillon de la vie… Vous savez cette soirée jeux de société que vous avez prévu de faire depuis 1 an avec vos amis et qui n’a toujours pas été faite (coucou Julie et Juliette) ? J’ai vraiment envie de changer ça et de prendre le temps d’organiser des choses pour voir mes proches, la vie est courte et passe très vite, ces moments sont tellement précieux…

S’éloigner encore plus des médias

Si vous nous suivez sur Instagram, vous savez que nous n’avons pas de télé. Dès le début où nous avons emménagé, j’ai expliqué à Maèva pourquoi je trouvais la télé néfaste et elle m’a suivi dans cette aventure. Malheureusement, avec cette crise sanitaire, nous avions forcément besoin d’être informé et de regarder les discours. Et quelle erreur de ma part. Maèva a comme, je vous l’avais dit, était suspecté de Covid-19, une fois rétablie, j’ai enchaîné les crises d’angoisses, j’avais évidemment du mal à respirer et je pensais être infectée et hop crise d’angoisse à nouveau. J’ai donc pris de l’homéopathie, fait de la méditation et j’ai arrêté de regarder les informations inutiles et le nombre de morts qui augmentait chaque jour… Concernant les discours, je regardais uniquement le discours et je coupais directement ensuite. Je sais à quel point cette crise est importante et grave mais les médias la rende encore plus anxiogène.

Ne plus remettre les choses aux lendemains

Avant cette période de confinement, j’avais procrastiner sur différentes choses. Lorsque le confinement est tombé, les choses que je devais réaliser sont devenues bien plus compliquées : administration fermée, difficulté pour les contacter, pas d’imprimante à disposition, etc. Ça m’a vraiment prouvé que faire les choses en temps et en heure était une priorité, on repousse encore et encore et un jour boum, il est trop tard : il fallait envoyer ce papier avant telle date, il n’y a plus de place pour l’événement où vous rêviez d’aller, vous n’avez pas prévu le cadeau de Jean-Paul et son anniversaire est ce soir, etc. Certes, il s’agit de choses minimes face à la crise que nous vivons mais je pense au long terme et je sais que ça m’aidera pour plus tard. À présent, chaque soir, je me faisais une petite liste de choses à faire le lendemain et je me force à toutes les réaliser, je me sens beaucoup mieux depuis et je suis vraiment moins stressée !

Retrouver le plaisir de lire

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire ! Petite, tous les mercredis, nous allions à la bibliothèque avec ma maman, j’avais la possibilité de prendre 5 livres, 2 magazines et un CD. Ma mère était désespérée, le samedi après-midi, j’avais déjà terminé tous mes livres et je la suppliais de retourner à la bibliothèque haha. En grandissant, j’ai un peu laissé tomber cette passion, je vous avais déjà expliqué que j’avais du mal à me concentrer pour regarder une série ou un film avec les livres, c’est tout le contraire. Je peux passer des heures à lire un livre qui me passionne, c’est ce que j’ai pu faire avec le confinement et quel bonheur de retrouver cette passion !

Les photos à outrance…

Je me suis aussi rendu compte qu’on prenait souvent des milliards de photos et pour quelle raison ? Je ne parle pas de quelques photos de voyages de qualité mais bel et bien de photos de tout et n’importe quoi.. On se retrouve avec 700 photos à trier, qu’on ne triera bien-sûr jamais, stockées dans notre disque dur. Ces photos ce sont nos souvenirs et pourtant on va en prendre 4/5, les poster sur les réseaux sociaux et après ? Elles tomberont dans l’oubli et lors du prochain voyage, on recommence le même processus, comme si ça ne nous avait pas servi de leçon.

J’ai aussi pensé à toutes les choses que j’ai fait ces dernières années, j’ai beaucoup de souvenirs mais aussi beaucoup d’oubli et là, j’ai réfléchi, où sont mes photos d’ado ? Mes photos d’anniversaire ? Nos parents faisaient des albums photos de chaque moment important et j’adore les feuilleter en famille et me rappeler les bons souvenirs… Aujourd’hui, très peu de personnes font des albums photos, c’est vraiment quelque chose que je souhaite changer ! J’ai déjà commencé à lister mes meilleurs souvenirs de ces 2 dernières années afin de faire des albums photos et pourquoi pas des project life. J’avais fait un album photos sur Malte et c’est toujours un plaisir de regarder. Je suis toujours autant passionnée de photographie mais je ne pense plus faire de photos à outrance et favoriser la qualité à la quantité…

Et vous, qu’est-ce que le confinement a provoqué chez vous ?
Du positif ? Du négatif ?

J’espère que le confinement aura permis un tournant à 360° pour notre planète et aura servi aux plus de gens possibles et non pas à une minorité de personnes… Aujourd’hui, nous sommes en déconfinement, j’espère à nouveau que tout se passera bien, que les gens seront respectueux et responsables et que tout cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir d’ici quelques mois ! Prenez bien soin de vous et de vos proches. Et pour tous ceux qui ont repris aujourd’hui, faites attention et bon courage à vous

4 Replies to “Bilan personnel du confinement…”

  1. Idem, pour moi..
    Le fait de ne plus courrir de droite à gauche, ohlalala le soulagement. Prendre son petit déjeuner sereinement. Prendre le temps de déjeuner le plaisir 😉.
    Je pense aussi à la chance d’être si bien chez soi. J’adore encore + ma maison et mon jardin ahah.
    En tous cas trop hâte de vous retrouver, et l’occasion peut être de réaliser un brunch?? Ouiiiii
    J’adore bien sûr trop ta façon de pensées, car forcément je m’y retrouve aussi à de nombreuses reprises 😁 (alimentation, méditation, voyage…)
    Au top l’article 👌

    1. Tu m’étonnes ! Votre maison est parfaite, vous avez bien pu en profiter, je suis tellement contente pour vous les copain <3
      Avec plaisir, on en rêvait déjà avant le confinement de ce fameux brunch :p
      Merci Lulu, à très vite j'espère 🙂

  2. Article au top copine 👍
    Moi je suis bien intéressé par une soirée jeux de société mais tu le sais déjà 😊
    En tout cas malgré le confinement on a su rester en contacte et parler pendant des heures au téléphone ce qui fait beaucoup de bien 😉
    A très vite j’espère gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *